Editorial #Janvier


Bonne année 2018


2017 n'aura épargné personne, c'est un fait.

L'année a commencé sur les chapeaux de roues avec l'investiture de Donald Trump. Quand les américains ne font pas parler d'eux, les anglais prennent la place. Le Brexit aura été un séisme au sein de l'Union Européenne prise au piège par ses propres procédures.
Autre séisme : Macron. Le nouveau président de la France fait un coup de force. Son élection engendre avec elle une explosion politique telle que les partis traditionnels ont bien du mal à survivre. Le jeune président fait sa place en imposant son style peu conventionnel. Une place qui a tendance à être plus imposante à l'international que chez ses propres pairs. 

Du côté moyen-oriental, l'année 2017 aura été tout aussi riche avec une rivalité toujours plus croissante entre la sunnite Riyad et le chiite Téhéran. Toujours au centre des "mondanités", le Liban a fait face comme il pouvait. 

La crise catalane, les Rohingyas, le Yémen, l'affaire Weinstein...Des évènements qui viennent confirmer une tendance de rébellion contre les vieilles institutions du pouvoir. Un souffle de nouveauté qui n'est pas sans faire quelques victimes mais qui a le mérité d'apporter de nouvelles revendications et de réfléchir autour de nouveaux concepts. 

Alors 2018, l'année du renouveau ? 

LA REDACTION. 

Comptoir Incorrect

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram