Revue #1 : Le Liban


Le rêve éphémère d'un idéal dépassé par sa réalité.

Lorsque l'on pense Liban, on pense aux olives, à Beyrouth et sa baie magnifique, aux montagnes qui n'en finissent pas et à son peuple d'une générosité sans pareil. C'est un pays qui n'en finit pas de faire rêver, non seulement par sa beauté naturelle, mais aussi par son idéalisme qui n'aura malheureusement pas résisté à la guerre. C'est un pays où le multi-culturalisme et le multi-confessionnalisme régnaient non seulement en maitres mais surtout en paix. 

Est-ce une haine éternellement refoulée entre confession ou un système qui ne cessait de craqueler de toute part qui eut raison du Liban en 1975 ? Probablement un savant mélange des deux. Le résultat restera impressionnant : vingt-cinq ans de guerre civile ponctuée d'interventions étrangères qui aboutiront finalement sur un protectorat syrien et un pays éclaté. 

Il y a de bonne raison de vouloir s'intéresser au Liban. Sa riche histoire confessionnelle expose les fissures d'un Etat qui voulait faire de son idéalisme une réalité. C'est l'exemple d'un pays qui avait tout et qui - par orgueil ou par naïveté - se retrouva à feu et à sang. Cependant, le Liban reste un incontournable du Proche-Orient. Il n'a peut-être plus sa force d'antan mais il reste riche de beaucoup de chose. 

Désormais mondialisé, le Liban ne cesse de faire face à de nouveaux défis qui viennent entraver sa renaissance. Toujours debout, il puise sa richesse passée une force qui lui permet de survivre dignement aux yeux d'une communauté internationale qui ne l'aura pas aidé à se redresser.

C'est ce Liban là que nous vous proposons de découvrir dans ce premier dossier. Un pays, quatre points de vue, c'est le concept derrière ces revues bi-mensuelles. Politique, histoire, culture et société, nous vous proposons de découvrir le Liban à travers les âges. En espérant que cel vous passionne de la même manière que cela nous a passionné...

Ainsi, que vous soyez accompagnés d'un verre de vin ou d'une tasse de thé, nous vous souhaitons une très bonne lecture. 

La Rédaction. 



Comptoir Incorrect

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram