Editorial #Septembre



Quand l'engagement n'est plus politique mais social. 

Les jeunes ne s'engagent plus parait-il. Ils ne s'intéressent plus à la politique, ni à l'économie, ni même au pays. Les jeunes sont flemmards, envieux et vulgaires. Les jeunes échouent encore et encore sans jamais se remettre en question. Bref, les jeunes c'est un peu "the new" choléra.

On a beau retourner le problème sous tous les angles, il est vrai que les jeunes sont de moins en moins avare de débats politiques et tout autre investissement dans la vie nationale. Plutôt que de taper dessus, il serait juste de se demander pourquoi ce dégoût ? On remarquera que lorsque la crème des "mass media" introduit "le jeune" dans ses articles, c'est souvent pour le tourner en dérision. Même notre nouveau président est tourné en dérision à cause de son jeune âge. 

La jeunesse n'est plus un atout mais bel et bien une tare dans la vie publique. Ce rejet volontaire par les médias traditionnels. est peut-être la raison pour laquelle les jeunes se détournent de manière croissante des médias et souvent de la vie politique. A quoi bon s'intéresser à une entité que ne nous écoute plus, qui ne crois plus en nous ou - pire - nous tourne au ridicule. 

Les manifestations, les vidéos politisées sur des plateformes de partage et même les débats publics sur des réseaux sociaux se suffisent plus à se faire entendre. Peut-être que notre plume changera la donne ? A la manière de Zola, n'hésitons plus à dire "J'accuse...!"

LA REDACTION



Comptoir Incorrect

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Instagram